À lire

Ceci n'est pas la Frida que vous connaissez

Article partenaire : Ceci n'est pas la Frida que vous connaissez

Frida, c’est les sourcils. Frida, c’est les roses dans les cheveux. Frida, c’est les couleurs de ses vêtements. Frida, c’est l’écriture, le communisme, l’engagement. Tout ça, vous le savez surement déjà. Frida, c’est aussi un grave accident qui la laisse alitée pendant des mois, un vocabulaire de charretier et une descente à rendre jaloux les plus tenaces. Tout ça, vous le découvrez peut-être.

Dans son dernier roman, Claire Berest nous dépeint une Frida Kahlo entière, puissante, qui retourne tout sur son passage. Une amoureuse de la vie, de l’énergie, du partage, en même temps qu’une femme physiquement fracassée, enivrée par l’anticonformisme et rongée par l’angoisse. Et surtout, une femme qui peint. 


"Frida peint pour sa soeur Matita qui lui lit des poèmes sans les comprendre, pour le premier fiancé de sa mère qui s’est suicidé devant ses yeux, Frida peint parce que sa mère n’en a jamais parlé, elle peint pour sa jambe maigre qui la faisait moquer par les autres enfants et pour les baisers intenses arrachés aux jolis garçons [...].”


Pendant 282 pages, vous allez plonger dans l’histoire de l’une des plus grandes peintres du siècle dernier, vous émécher d’une vie remplie de couleurs et de nuances, et vous retrouver dans un tourbillon de teintes.

Prêt-e à colorer votre quotidien ?
Tentez de gagner l'un des 10 exemplaires en participant à notre jeu-concours.

Derniers articles