À lire

Le livre qu'on voudrait prêter à tous ceux qu'on croise le matin

Le livre qu'on voudrait prêter à tous ceux qu'on croise le matin

C'est le petit livre orange qu'on a envie de déposer sur le bureau d'à côté. Ou près de la machine à café lyophilisé. On en laisserait même un dans l'ascenseur s'il y avait un strapontin pour lire tranquille... Son titre ? "Ne me dites plus jamais bon courage".

Combien de fois vous a-t-on dit "bon courage", comme si vous partiez à la guerre au lieu d'aller travailler ? Et "ça ne marchera jamais ton truc" ? Vous ne comptez plus. Un jour, Philippe Bloch* en a eu assez de ces phrases qui minent toutes les envies. Il en a tiré un lexique anti-déprime pour aider à s'en débarrasser... Et tout de suite après, enfin libre, plonger avec délices dans un nouveau projet. Euphorisant.

* Co-fondateur de Colombus Café, chroniqueur aux Echos

Ne me dites plus jamais bon courage, de Philippe Bloch, 10 euros (Ventana Editions)
On vous offre le premier chapitre.
Retrouvez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous.

Derniers articles